Au-delà de l’État Islamique : Comprendre la Violence Politique Contemporaine

Au-delà de l’État Islamique : Comprendre la Violence
Politique Contemporaine

Conférence donnée par
Mohammad-Mahmoud Ould Mohamedou
Professeur d’Histoire Internationale, Graduate Institute, Genève

Entrée libre

Mercredi 4 avril à 18.30, Uni Bastions, Salle B 112,
suivie d’une séance de dédicaces

 

Thème de la conférence

De nouveaux groupes armés non-étatiques sont en passe de transformer les relations internationales contemporaines. Ces acteurs émergents consacrent notamment une transnationalisation grandissante. Dans ce contexte, l’avènement de l’organisation de l’État islamique (EI) s’inscrit dans un parcours de violence transnationale plus vaste entamé plus tôt par une autre organisation, Al Qaida. Les micro-récits relatifs à ces deux groupes centrés sur leurs leaders et leur religiosité théâtralisée ont néanmoins occulté des enseignements plus larges qu’il faut tirer concernant l’histoire de la violence politique. De manière plus importante, l’EI, comme Al Qaida, souffre un déficit analytique et une absence de conceptualisation. Les sciences sociales, généralement, et les relations internationales, plus précisément, ont, pour l’heure, été incapables de cerner la nature des importantes transformations systémiques – à savoir, la militarisation de l’islamisme, l’indigénisation du transnationalisme et l’entreprenariat de violence post-moderne. Confinées à des approches sécuritaires, informées de façon culturaliste et distillées sur un mode médiatique, les analyses de ces nouvelles formes de violences dénotent un manque conceptuel. Le terrorisme est aujourd’hui avant tout révélateur d’un «moment historique» de ces mutations de la contestation dont l’essor a lieu sur l’arrière-plan d’une modernisation rapide et mondialisée.

 

 

Biographie

Mohammad-Mahmoud Ould Mohamedou est Professeur d’Histoire Internationale et Chef du Département d’Histoire Internationale au Graduate Institute à Genève, ainsi que Professeur invité à l’école doctorale de Sciences Po Paris. Le professeur Mohamedou a précédemment été Directeur Associé du Programme de Politique Humanitaire et de Recherches sur les Conflits de l’Université Harvard à Boston et Directeur-adjoint du Geneva Centre for Security Policy. Il est l’auteur de nombreux ouvrages d’histoire politique internationale dont A Theory of ISIS (2017), Understanding Al Qaeda (2011) et Iraq and the Second Gulf War (2001) et le coéditeur de Democratization in the 21st Century (2016). En 2013, il a été nommé par Kofi Annan comme Commissaire, membre de la West Africa Commission on Drugs, et, depuis 2017, membre du Haut Panel sur la Migration de l’ONU et de l’UA. En mai 2016, le magazine londonien The New African l’a sélectionné parmi «les 50 intellectuels africains les plus influents» et en février 2018 parmi les «100 Africains de l’Année».

Parmi ses nombreux ouvrages, citons:

  • A Theory of ISIS: Political Violence and the Transformation of the Global Order (University of Chicago Press and Pluto Press, 2017)
  • Understanding Al Qaeda: Changing War and Global Politics (Pluto Press, London 2011)Iraq and the Second Gu
  • lf War: State-Building and Regime Security (Austin and Winfeld, San Francisco 2002)
  • Democratisation in the 21st Century (Routledge, London 2016
  • Contre-Croisade: Le 11 Septembre et le Retournement du Monde (L’Harmattan, Paris 2011)
  • The Rise and Fall of Al Qaeda (2011)
  • Non-Linearity of Engagement (Harvard University 2005)
  • The Challenge of Transnational Non-State Armed Groups (Harvard University 2007)




Aliquam elit. felis mattis consequat. sed in felis