Exposition des Tapisseries Ramsès Wissa Wassef, Harrania Art Center

Exposition des Tapisseries Ramsès Wissa Wassef, Harrania Art Center

Fleurs du Nil

Visite privée et guidée réservée aux membres de l’ACES

Kulturort Garnlager, Lyssach (Berne)

Samedi 23 juin, 14.00

 

Corals and Fish (Nagla Farouk)

 

LE PLUS IMPORTANT
Nous avons la chance d’être guidés par Mme Cornelia
Zürcher, membre fondateur du comité du centre culturel

Pigeons, Mona Seliem

Les tapisseries exposées dans le centre culturel du Garnlager (qui signifie « stock de fils ») sont le résultat d’une «expérience de créativité», initiée en 1952 par l’architecte égyptien connu Ramsès Wissa Wassef et qui est toujours valable aujourd’hui.

Ramsès Wissa Wassef a observé les effets de la mécanisation sur l’artisanat et il a constaté que les artisans étaient incapables de répondre à ce développement avec créativité et flexibilité, mais qu’ils restaient dans leurs anciens modèles. Comme il était convaincu que, malgré tout, il y avait une demande pour de l’artisanat d’art de qualité, il a commencé son expérience. Il a construit des métiers à tisser à Harrania, village près des
pyramides de Gizeh, à env. 6 km du Caire, et il y a invité les enfants du village à venir tisser. Il a imposé trois règles: Pas de copies, pas de brouillons, pas d’interventions ou de critiques de la part des adultes. Son expérience a rapidement montré que chaque enfant était capable de créer des œuvres d’une beauté et
d’une compétence technique stupéfiantes.
Il était convaincu que chaque personne nait avec des dons artistiques qui se développent en exécutant un artisanat déjà appris dans l’enfance. Ramsès Wissa Wassef a choisi le tissage, parce que seulement ici il trouvait une combinaison équilibrée de l’artisanat et de la création artistique, qui affecte le corps aussi
bien que l’âme.

Le projet a également eu un fort impact sur la communauté. Il a transformé la vie des villageois et a apporté prospérité, éducation, éstime de soi et a améliorer le statut de la femme.

Dans les années 50, les premières expositions ont lieu en Europe et aux Etats Unis. En 1958, une première exposition s’est tenue en Suisse (Gewerbemuseum à Bâle). D’importantes tapisseries ont été acquises par des institutions renommées.

Après la mort de Ramsès en 1974, sa veuve Sophie et ses filles Suzanne et Yoanna ont poursuivi le travail avec les tisserand(e)s. Sous leur direction, de nouvelles générations ont maîtrisé le tissage. Actuellement, 30 tisserands adultes travaillent activement la laine et le coton au Centre d’Art en Egypte,.

L’exposition de Lyssach présente seize tapisseries de laine et vingt-deux tapisseries de coton fin. Quelques textes et livres nous éclairent sur cette technique. La pensée du fondateur Ramsès Wissa Wassef nous est
également expliquée.

(Texte aimablement transmis par Mme Zürcher)

 

Réservation

Nombre de participants : 20 pers max.
Merci de s’inscrire auprès de Gihane Mokhtar Brandt :
gihane9@gmail.com. Délai pour les réservations: Jeudi 21 juin

Information Pratiques

Chaque participant organise son voyage
Pour ceux qui partent en voiture et qui ont de la
place, merci de le signaler.

Horaires des trains ci-dessous :

Retour :

Pour ceux qui le souhaitent, déjeuner au

Restaurant – Hotel zum Bahnhof
3422 Alchenflüh – Kirchberg

à côté de la gare. Merci de préciser dans votre mail combien vous serez.
Visite guidée: Rendez-vous à 14.15 précises au Kulturort
Gamlager. Durée de la visite 1h30 à 2h00

 

porta. libero. Sed Nullam consequat. fringilla efficitur. commodo id, ante. eleifend venenatis,