Visite guidée de l’exposition Cités millénaires : voyage virtuel de Palmyre à Mossoul

SAVE THE DATE UNE JOURNÉE PASSIONNANTE A PARIS ! RÉSERVÉE AUX MEMBRES DE L’ACES

Visite guidée de l’exposition Cités millénaires: voyage virtuel de Palmyre à Mossoul

Institut du Monde Arabe

Samedi, 1 Décembre 2018, 14.00

Introduction, par Jack Lang – Président de l’IMA.

« Palmyre, Mossoul, Alep, Leptis Magna : combien d’empires ont été bâtis sur ces sites ? Quelles merveilles évoquaient-ils hier encore aux voyageurs du monde entier ! Leurs noms résonnent aujourd’hui douloureusement, à l’heure où l’on dénombre les drames dont ils furent victimes.

La destruction partielle du site antique de Palmyre a frappé le monde entier, la guerre a dévasté une partie des villes de Mossoul et d’Alep et décimé les populations. À Leptis Magna, les ruines de la cité antique ont résisté au chaos mais demeurent en danger. Plusieurs de ces sites sont inscrits par  l’Unesco, partenaire de l’exposition, sur la liste du patrimoine mondial. Au-delà des pierres, ce patrimoine est un bien commun et sa sauvegarde l’affaire de tous. Les citoyens de toutes confessions, les archéologues, les conservateurs, tous ont œuvré et continuent aujourd’hui d’avancer main dans la main pour mettre à l’abri, protéger et reconstruire.

Comment rendre compte de l’importance de ce patrimoine arabe? Comment communiquer la majesté des sites antiques du monde arabe, l’effervescence des grands centres urbains ? Pour répondre à ces questions, l’IMA s’est lancé un défi entièrement inédit : une exposition sans œuvres, où il revient à de grandes projections d’entrainer le visiteur au cœur de ces cités. L’ambition est de donner un accès direct aux monuments, restitués en 3D, afin de montrer au plus près ces vestiges de l’humanité tels qu’ils ont été et tels qu’ils sont aujourd’hui. Ressusciter le temple de Baalshamîn à Palmyre ou encore la mosquée des Omeyyades à Alep, c’est permettre à tous d’en saisir la beauté et de prendre conscience de la valeur, de la fragilité de ce patrimoine qu’il nous faut continuer de transmettre.

Depuis quelques années, les nouvelles technologies numériques sont devenues des outils incontournables au service des archéologues, des organisations internationales et des ONG pour la protection du patrimoine en péril. Elles sont entrées avec succès dans les secteurs de la culture et de l’éducation. Et c’est avec une grande passion que les équipes de l’IMA ont collaboré avec ces entreprises de pointe, Iconem, mais aussi Ubisoft, pour susciter l’émerveillement et l’émotion. « 

En tant que directeur du Projet de l’Université de Lausanne « Collart -Palmyre », Patrick M. Michel vous propose une visite guidée de l’exposition. Partenaire scientifique de l’exposition, l’Université de Lausanne met à disposition le Fonds d’archives Paul Collart, professeur et archéologue suisse qui fouilla dans les années cinquante le sanctuaire de Baalshamîn à Palmyre, premier grand chantier archéologique suisse à l’étranger. Grâce aux nombreux clichés, fiches, notes, lettres et plans de Paul Collart, ce fonds d’archives constitue la meilleure source au monde pour documenter le sanctuaire aujourd’hui détruit. À travers son Institut d’archéologie et des sciences de l’Antiquité, l’Université de Lausanne a lancé un vaste projet de numérisation de l’ensemble des archives Paul Collart liées au temple de Baalshamîn en partenariat avec ICONEM dans le but de préserver la mémoire de ce patrimoine mondial pour les générations futures. Le projet Collart-Palmyre est soutenu par la Suisse via l’Office fédéral de la culture.

Nous avons la chance d’être guidés par M. Patrick Michel responsable du projet Palmyre à l’IMA et membre du comité de l’ACES


Biographie

Patrick Maxime Michel a étudié l’archéologie classique et l’histoire ancienne à l’Université de Lausanne avant de se spécialiser en assyriologie à l’Université de Genève (docteur ès Lettres, 2012) où il a été assistant puis maître assistant. Sa recherche portait sur Le culte des pierres en Syrie du Nord et en Anatolie aux IIIe et IIe millénaires et proposait une approche philologique et archéologique. Dans le cadre de cette recherche, il a étudié à Rome comme membre de l’Institut Suisse et Hôte de l’Institut Biblique Pontifical, boursier de la Fondation Ernst Boninchi et de la Société académique vaudoise (2007-2008). En 2014, il a publié les résultats de ses recherches dans la collection Orbis Biblicus et Orientalis (OBO) sous le titre Le Culte des pierres à Emar à l’époque hittite.

De 2013 à 2014, M. Michel ​a bénéficié d’un fellowship à la Venice International University dans le cadre du programme post-doctoral Between East and West. Il a aussi travaillé à la publication d’une rétrospective du travail de l’hittitologue français Emmanuel Laroche (Etudes anatoliennes, Subartu 37, 2016) ainsi qu’à la mise sur pied d’une exposition ayant pour thème la collection de René Dussaud, figure incontournable de l’orientalisme français (Fragments du Proche Orient, 2014).

Parallèlement à ses recherches, M. Michel a participé à plusieurs campagnes de fouilles sur le site de Tell Kazel (Tartous, Syrie) en collaboration avec l’Université américaine de Beyrouth. Il a aujourd’hui également la charge de la gestion des Fonds d’Archives de Maurice Dunand (Genève) et de Paul Collart (Lausanne). Il dirige, à l’Université de Lausanne, un projet de numérisation et de valorisation des archives palmyréniennes du Fonds Collart qui contient l’ensemble de la documentation scientifique concernant le sanctuaire de Baalshamîn. M. Michel termine de plus un diplôme d’études avancées en droit des biens culturels.

 

Informations pratiques et Réservations

Nombre de participants : 15 personnes max PAR ORDRE D’ARRIVÉE.

L’entrée et la visite guidée au Musée est de CHF 50.- pour les membres ACES 2018.La confirmation de votre participation sera prise en compte une fois le versement du billet d’entrée effectué sur notre CCP ci-dessous. Le paiement est non-remboursable.

Un dossier de presse détaillé vous sera communiqué sous peu.

 

Réservation prise par ordre d’arrivée auprès de :
gihane9@gmail.com Délai d’inscription: 31 octobre 2018

Les participants organisent eux-mêmes leurs transports.
Rendez-vous à 13.45 précises à l’IMA 1 Rue des Fossés Saint-Bernard, Place Mohammed V, Paris

Pour celles et ceux qui le désirent, merci de nous indiquer si vous souhaitez vous joindre au déjeuner qui précède la visite et qui aura lieu au ZIRIAB, restarant libanais, situé au 9e étage de l’IMA.

 

sit justo odio ut Lorem leo. Sed ante. ut elementum Donec