La sultane du Caire – Conférence donnée par Dima Droubi

LA SULTANE DU CAIRE 
Conférence donnée par Dima Droubi
à La Librairie arabe « L’Olivier », rue de Fribourg 5, Genève
Entrée libre. Priorité aux membres ACES

Mercredi 11 octobre à 18.30, suivie du verre de l’amitié

Dima Droubi a des origines culturelles diverses. De nationalité française, elle est née à Beyrouth. La famille de son père est originaire de la ville de Homs en Syrie et celle de sa mère de la ville d’Alep, mais aussi de Turquie. Ce mélange fertile semble avoir été propice à stimuler l’imagination d’une jeune femme passionnée d’Histoire et d’histoires. Elle vit au Maroc depuis une dizaine d’années, où elle se consacre aujourd’hui à la création d’entreprises, à ses enfants et à l’écriture.

 

Informations pratiques

Les places étant limitées, l’événement s’adresse, en priorité, aux membres ACES ayant payé leur cotisation 2017
RSVP par l’ordre d’arrivée : gihane9@gmail.com

 

Pour ceux qui le désirent, nous irons dîner « Chez Sami » excellent restaurant libanais à côté de la librairie.

Merci de s’inscrire.
Délai pour les réservations: jeudi 5 octobre 2017 

“La fabuleuse histoire de l’unique femme à avoir régné sur une nation musulmane…”

Quelle est cette femme, belle et sensuelle, qui en 1250, prend la tête de l’armée égyptienne et défait le roi français Saint-Louis, lors de la 7ème croisade ?

Quelle est cette même jeune femme aux yeux d’émeraude, enlevée dans les steppes caucasiennes, vendue comme esclave au harem du prince héritier du califat de Bagdad, avant de devenir Sultane d’Égypte et de Syrie ?

 

Elle s’appelle Chajarat ed-Or qui signifie « Arbre de pierres précieuses ». Elle est la seule femme de l’Histoire à avoir été élue Sultane, avec tous les attributs de pouvoir des sultans masculins. Son règne marque également la mainmise des Mamelouks sur l’Égypte.

 

En 1249, son mari, Sultan d’Égypte et de Syrie, petit-neveu de Saladin, trouve la mort. Elle cache son décès, prend la tête de l’armée mamelouke et capture Saint-Louis à la bataille de Mansourah. L’Égypte tout entière lui est reconnaissante. Elle fait alors assassiner l’héritier du trône et devient souveraine de l’Empire.

 

Les autorités religieuses et le Calife de Bagdad acceptent difficilement qu’une femme puisse régner sur une nation musulmane. Elle trouve une parade en épousant Aybak, le chef de l’armée mamelouke, dont elle est d’ailleurs amoureuse. Elle lui confie le pouvoir tout en continuant à gérer avec une grande sagesse les affaires de l’État. Mais son excessive fierté́, conjuguée à son amour bafoué, aux trahisons et aux complots, ne peuvent qu’être annonciateurs d’un sombre avenir…

“Au travers de ce roman, qui s’appuie sur des faits historiques, l’auteure nous livre le parcours hors du commun d’une femme d’exception”

Dima Droubi





ut et, eleifend in facilisis vulputate, commodo suscipit