Soirée sur la femme égyptienne – Présentation de l’ouvrage: Daughters of the Nile: Egyptian Women Changing their World

a le plaisir de vous inviter à une soirée sur la femme égyptienne et la présentation de l’ouvrage collectif :

“Daughters of the Nile: Egyptian Women Changing their World”

(Filles du Nil : Des Egyptiennes qui changent leur monde)

Mercredi 13 décembre 2017 – UNI DUFOUR Salle Rouiller
de 18.00 à 20.00-ENTREE LIBRE

 

Le présent ouvrage collectif cherche à mettre les pendules à l’heure. Il présente un groupe de femmes égyptiennes contemporaines intellectuelles, scientifiques, entrepreneures et pionnières que les médias négligent ou préfèrent ignorer. On y rencontre 38 Égyptiennes qui ont excellé dans tous les domaines professionnels, notamment en éducation, entreprenariat, développement, finance, génie, aéronautique, diplomatie, et institutions internationales. Leurs parcours, reconnus et récompensés par les plus grands honneurs planétaires, sont émaillés de détails historiques intéressants ou peu connus sur l’Egypte et le reste du monde arabo musulman au cours de la seconde moitié du XXe siècle et le début du XXIème siècle.

L’ouvrage vise trois objectifs: corriger la vision tronquée des Égyptiennes dans les médias; mettre en avant la contribution de ces pionnières au progrès de la société égyptienne contemporaine et également des sociétés et des pays où elles vivent et exercent leurs professions; et présenter aux jeunes, filles et garçons, en Égypte et au-delà, des rôles positifs pour les encourager à surmonter les difficultés qu’ils peuvent rencontrer et les convaincre qu’il n’y a pas de limites à ce qu’ils peuvent accomplir.

Après Ottawa, Paris, Alexandrie, Le Caire, New York, Londres, Auburn University, et Washington, DC, le collectif sera présenté par un panel international d’auteures, composé de Fawzia Al Ashmawi (Genève), Azza Heikal (Paris), Madiha El Mehelmy Kotb (Montréal) ainsi que la directrice de l’ouvrage, Samia I. Spencer (Alabama).

Nota bene: les droits d’auteur et les bénéfices résultant de la vente du volume seront intégralement versés à deux associations caritatives au Caire: “Banati” qui s’occupe de filles sans domicile fixe, et de l’“Association for the Protection of the Environment” oeuvrant dans le quartier des éboueurs, les Zabbalin, ceux-là même à qui Soeur Emmanuelle avait consacré les dernières années de sa vie.

 

 

Egyptienne et suissesse, Fawzia Al ASHMAWI a obtenu son doctorat ès Lettres de l’Université de Genève en 1983 sur: L’évolution de la condition de la Femme et de la société égyptienne contemporaine. Elle a enseigné la langue et la littérature arabe à l’Université de Genève de 1979 à 2007 .

Ecrivain, traductrice et auteur de plusieurs ouvrages en arabe, français et anglais, elle a supervisé des projets de recherches sous l’égide de l’Unesco, de la Commission Européenne, du Fonds Suisse de la Recherche, de la Ligue des Etats arabes et de l’Université d’Al-Azhar sur les manuels scolaires, l’évolution de la femme dans le monde arabo-musulman, le dialogue interreligieux et les droits de l’homme en Islam. Elle a représenté la femme musulmane à de nombreuses conférences internationales. Elle est présidente du Forum de la Femme Musulmane Européenne et co-fondatrice de l’Association Culturelle Egypto-Suisse. Ses travaux de recherches islamologiques lui ont valu la Médaille de l’Ordre du mérite pour les Arts et les Sciences
d’Egypte en 2008.

 

 

 

 

AZZA HEIKAL est née et a fait ses études à Alexandrie. Elle était professeur de littérature française à l’université d’Alexandrie et a enseigné la langue égyptienne arabe parlée et la culture arabe à la Sorbonne et à l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales à Paris. Ses recherches et publications ont pour thème l’héritage cosmopolite d’Alexandrie et elle s’investit dans la promotion des relations franco-égyptiennes. Elle est souvent invitée à des colloques pour exposer ces sujets en France, en Egypte, en Europe et en Amérique du Nord.

 

 

 

 

 

 

 

 

MADIHA EL MEHELMY KOTB: Consultante indépendante et ingénieure mécanique certifiée, Madiha a passé la plus grande partie de sa carrière professionnelle au sein du gouvernement du Québec où ses responsabilités comprenaient la sécurité publique et l’élaboration de règlements. Fellow de l’American Society of Mechanical Engineers (ASME) et membre actif de cette Association, elle a occupé de nombreuses fonctions et a reçu de nombreux honneurs. Elle a brisé plusieurs plafonds de verre quand elle a été élue 132e présidente de cette organisation internationale composée de 130 000 membres, pour la plupart des hommes – Le seul citoyen non américain à avoir été élu président de l’ASME. Entièrement engagée dans le mentorat et le transfert de connaissances, elle est membre bénévole principale de Engineering For Change (E4C), une communauté dynamique et en croissance qui cherche à améliorer la qualité de vie dans diverses régions du globe.

 

 

 

SAMIA I. SPENCER est professeure émérite de langue et littérature françaises à Auburn University en Alabama, dans le sud des États-Unis. Ses travaux sur le dix-huitième siècle, particulièrement le rôle des femmes dans la société et la vie culturelle de cette époque, et sur les femmes politiques de France et du Québec ont été largement reconnus et récompensés. Pour son action en faveur de la langue française et des cultures francophones, Mme Spencer a été nommée Chevalier dans l’Ordre National du Mérite, Officier dans l’Ordre des Palmes Académiques, et Membre de l’Ordre des Francophones d’Amérique du Québec. Pendant une dizaine d’années, elle a représenté le Gouvernement de France comme Consule Honoraire en Alabama.

Elle vous expliquera elle-même pourquoi elle a récemment tourné son attention vers les femmes de son Égypte natale.

 

 

 

PS : Un dîner au Restaurant du Parc des Bastions suivra la conférence pour les membres ACES
Merci de vous inscrire auprès de Mme El Ashmawy jusqu’au 8 décembre 2017 : ashmawi7@gmail.com

 

5b210889d844d6c15b4ea07c35301b33jjjjjjjjjjj