1869. Les fêtes d’inauguration du canal de Suez.

1869. Les fêtes d’inauguration du canal de Suez. Le voyage pittoresque de l’impératrice Eugénie vu par ses dames d’honneur et les artistes qui l’accompagnent

Conférence donnée par Arnaud Ramière de Fortanier, Inspecteur général (h.) des Archives de France, Président honoraire du Souvenir de Ferdinand de Lesseps et du canal de Suez

Entrée libre- Jeudi 17 janvier à 18.30,
Uni Bastions, Salle B 104

 


Inauguration du canal de Suez par Evremond de Bérard

 

Thème de la conférence

« L’inauguration du canal de Suez figure parmi les événements les plus importants du XIX° siècle. Pour la France, cela correspond au triomphe de ses entreprises industrielles et de ses ingénieurs des Ponts et Chaussées. Ferdinand de Lesseps, avec Lamartine, Victor Hugo et Jules Verne, est l’une des personnalités préférées des Français, vénéré dans le monde entier. Pour le Khédive Ismaïl, recevoir les souverains des principales nations, c’est affirmer le sentiment national égyptien et la volonté d’indépendance par rapport à l’Empire ottoman.

L’Impératrice Eugénie, éblouissante, est l’invitée d’honneur de ces folles journées. Tout est mis en place pour diffuser et faire connaître son parcours. Artistes, journalistes et écrivains sont mobilisés pour couvrir l’événement. Une multitude de mémoires tous plus ou moins pittoresques paraissent à la suite pour raconter dans le moindre détail les fêtes fastueuses qui se déroulent en plein désert.

Deux jeunes dames d’honneur : la comtesse Sigismond de Nadaillac, née Benjamin-Delessert, protestante, et Marie de Larminat, catholique, nous ont laissé des comptes rendus en grande partie inédits de la vie quotidienne à bord du yacht impérial, l’Aigle, depuis Venise, en passant par  Istanbul, Alexandrie, Le Caire et les chutes du Nil jusqu’à Abou Sinbel, avant l’inauguration triomphale, en tête, d’un canal de Suez tout juste praticable : l’Aigle y perdra quelques palettes de ses roues avec un bruit terrifiant. Des crinolines sur un bâtiment de guerre, il y avait de quoi intriguer. L’impératrice au bras du khédive, aux côtés de l’empereur d’Autriche et du roi de Prusse ; juste derrière, sur l’estrade des Souverains, l’émir Abdel Khader arborant le grand cordon de la Légion d’Honneur. Un an avant Sedan, c’est le sommet – et la fin – du Second Empire.

Les représentations du voyage de l’Impératrice et de ces fêtes, nous laissent une idée précise dans les moindres détails ; les peintres Riou, Frère, Barry et tant d’autres, y ont trouvé une consécration internationale. Récemment redécouverte par ses descendants dans un panière qui a fait plusieurs fois le tour du monde avant de survivre au siège de Madrid, une collection inédite d’une centaine d’oeuvre d’Evremond de Bérard, peintre de la Marine, de la Société de Géographie et du Museum d’Histoire naturelle, apporte une touche artistique et documentaire qui tranche avec les  descriptions pittoresques de ses confrères plus attirés par les mirages d’un Orient réinventé.


L’histoire du canal de Suez sera mouvementée ; en 1882, l’Angleterre occupe militairement l’Égypte, Alexandrie est bombardée. La suite sera une longue revendication de l’indépendance égyptienne jusqu’à la révolution de 1952, les « événements » et la guerre de 1956. Depuis 1978, notre Association du Souvenir milite pour rétablir les liens d’amitié tissés pendant plus d’un siècle aux bords du canal de Suez. En novembre 2015, le Président de la République française était l’invité d’honneur de l’inauguration du « Nouveau Canal de Suez ». Nous étions à ses côtés.
La boucle était bouclée.

 

Biographie

Ramière de Fortanier, Arnaud, conservateur général du Patrimoine, directeur des Archives du Territoire de Belfort, de la Ville de Marseille puis à Versailles après dix ans à la Direction des Archives de France comme conservateur du Service technique puis inspecteur général.  Administrateur de l’Institut français d’Architecture, 1984–2004. Expert auprès de l’UNESCO et du Conseil International des Archives (ICA/CIA), il a rédigé en 1994 un important rapport sur les archives publiques en Egypte, et a visité le site de la Bibliotheca Alexandrina depuis le tout début de sa construction. Nombreuses missions d’expertise et de conseil auprès de la Turquie, Maroc, Yémen (Sanaa et Aden), Somalie, Ethiopie, Zimbabwe, Comores, Maldives, Sri Lanka, Vanuatu etc. Secrétaire de la Table ronde internationale des Archives (CITRA), président du Groupe des Archives de l’Architecture (ICA/PAR), directeur du Congrès international des Archives Paris-Versailles, 1988.

Commissaire de l’exposition sur la Provence et l’Egypte de Bonaparte à l’inauguration du canal de Suez, Marseille, 1983. Administrateur de l’Association du Souvenir de Ferdinand de Lesseps et du Canal de Suez depuis 1983, président depuis 2005, il a contribué à l’inscription des archives du Canal de Suez sur le registre de la Mémoire du Monde de l’UNESCO. Associé par la Suez Canal Authority au projet d’un musée du canal de Suez à Ismaïlia.

ut mi, elementum ante. justo dapibus