Activité du 16 mars 2010

 

 

16 mars 2010

Doukki-Gel 2009-2010

En 2003, après près de quarante de recherches, Charles Bonnet et son
équipe découvre les pharaons noirs, statues monumentales de granit noir
des puissants rois nubiens qui ont régné sur l’Egypte et le Soudan entre
750 et 650 av. J.-C. Avec des statues se révèle la civilisation nubienne
de Kerma, aujourd’hui Doukki-Gel, capitale royale du Koush.

A
l’initiative de

l’Association culturelle soudano-suisse et en collaboration avec
l’Association culturelle égypto-suisse dont il est vice-président,
Charles Bonnet fait part de l’avancement des fouilles de Doukki-Gel,
site archéologique de première importance au Soudan abritant deux cités
de la Nubie antique.

 

 

Charles Bonnet

De
1961 à 1965, il étudie l’égyptologie au Centre d’Études orientales de
l’Université de Genève.

Chargé d’enseignement
d’archéologie médiévale à partir de 1972, puis chargé de cours en 1982
et professeur associé en 1988 de l’Université de Genève, il obtient, en
1975, le diplôme de Docteur ès lettres (archéologie médiévale) à
l’Université de Lyon II.

De 1988 à 1993, il a été
membre du Comité scientifique du Centre de Recherches archéologiques du
CNRS.

En 1998, il est nommé à
l’académie des Arts et belles lettres de Paris section étrangère.

En 2006, il est nommé
docteur honoris causa à l’université de la Sorbonne à Paris.

À partir de 1965, il a
participé à la Mission de l’Université de Genève à Tabo et Kerma au
Soudan dont il est le chef de la Mission depuis 1977 ; de 1965 à 1976,
il a participé aux fouilles de l’Institut français d’archéologie
orientale en Égypte, à Kellia, Karnak et Deir el-Médineh ; de 1993 à
1997 il partage la direction, avec Dominique Valbelle, de la Mission
franco-suisse des Universités de Lille et Genève sur le site de Serabit
el-Khadim au Sinaï.s.

tempus in neque. felis Donec Phasellus