Activité du 27 avril 2010

 

 

27 avril 2010

Conférence de Silvia Naef

L’art moderne et contemporain en Egypte et son positionnement sur
la scène internationale

Aujourd’hui, un petit nombre d’artistes égyptiens est parvenu à
faire partie de l’élite mondiale de l’art contemporain. Cependant,
il serait difficile de vouloir affirmer que l’Egypte a réussi à
s’imposer comme un des centres de la création artistique
internationale, malgré le fait qu’elle ait été le premier pays, dans
le monde arabe, à créer un système d’éducation artistique ainsi
qu’une infrastructure publique s’inspirant du modèle européen, et
surtout français. L’Egypte participe aussi, depuis les années 1930,
à des manifestations internationales

d’envergure comme la Biennale de Venise et tente, depuis plusieurs
décennies, de s’affirmer dans la géographie artistique
internationale en créant des événements sur place. On explorera ici
l’articulation complexe qui existe entre des aspirations locales,
souvent soutenues par les autorités politiques, et une scène
internationale qui, tout en affirmant de nos jours sa
mondialisation, reste étonnamment exclusive et axée autour de
certains pays.

 

Silvia Naef

 


Silvia Naef est professeur
ordinaire à l’Unité d’arabe de l’Université de Genève.

Ses travaux portent sur
l’art moderne dans le monde arabe, ainsi que sur la question de l’image
en Islam. Elle a publié de nombreux articles sur ce sujet, en français,
anglais, allemand, arabe, italien et espagnol. Parmi ses principales
publications figurent : Y a-t-il une question de l’image en Islam ? A la recherche d’une
modernité arabe, L’évolution des arts plastiques en Egypte, au Liban et
en Irak L’art de l’écriture arabe,
Passé et présent ,
et, en codirection avec Bernard Heyberger, La
multiplication des images en pays d’Islam
. Elle est présidente de
l’Union Européenne des Arabisants et Islamisants (UEAI, www.ueai.eu).

Nullam eleifend felis neque. Praesent non Phasellus mattis